www.planete-alien.net | archives du forum


Die Symphonie des Grauens et The 8th Passenger...

Je ne saispas si ce topic a déjà été posté, ou s'ila déjà été traité en profondeur, auquel cas, honte et gourdins cloutés sur moi... :oops: J'ai, il y a deux semaines et par deux fois, contemplé (c'est le mot) le chef-d'oeuvre horrifique de Munrau, Nosferatu, et en ai lu l'analyse wikipédienne. A l'assimilation de ces documents, des siomilitudes frappantes (quoiqu'occasionnelles) entre ce sublime film et le premier Alien (je précise, uniquement le premier) m'ont sauté aux yeux. Je m'explique: D'une part, on a des similitudes thématiques: :arrow: Le xenomorphe et le comte Orlok sont tous deux des super-prédateurs sexuels sous-entendus. :arrow: Tous deux sont des créatures cachées, dissimulées, à la fois peurs et tentations impies tapies dans les tréfonds refoulés et sordides de la psyché humaine, comme dans les ombres sépulcrales d'antiques tombaux de pierre ou d'acier... :? :arrow: Si on capillotracte un poil (pléonasme) on peut même retrouver le thème de la femme décidée et indépendante. Bien qu'il y ait une nette différence entre tuer la créature et s'y sacrifier pour sauver son abruti d'époux. Pourtant, les deux héroïnes s'affirment comme femme, que ce soit en se libérant de l'oppression sexuelle pour Ellen; ou en assumant ses désirs interdits pour Ellen... Tiens, ça vous semble pas bizarre, cette homonymie... 8) D'autre part on a les similitudes plastiques, qui rejoignent les premières: :arrow: Orlok comme l'alien ont un design obscène, surtout au niveau du crâne... Je vous renvoie pour Nosferatu à la scène ithyphallique où il se dresse dans son cercueil, à comparer avec la scène finale du Narcissus. :arrow: Tous deux ont la même gestuelle, à la fois rigide et sensuelle, ralentie et cet air avide (le regard du comte :shock: , la bave de l'alien :twisted: ) sur laquelle repose une horreur similaire, car leur conférent un aspect irréel, comme surgis des méandres les plus profonds de l'esprit. :arrow: La scène prévue, où l'alien était sensé "reluquer" Ripley à travers la vitre, bavant de désir, me rappelle furieusement les plans de la fin où l'on voit Orlok à la fenêtre, cramponné aux barreaux de la prison du conscient, fixant avec lubricité Ellen des nuits durant. :twisted: Et ce n'est probablement pas tout... dites-moi donc ce que vous en pensez... :wink:
User: Ubbo Sathla - 15/05/2009 22:16:18

Excellent catalogue des similitudes entre Nosferatu et Alien... Les deux oeuvres sont liées, dans la mesure où elles font appel aux mêmes symboles, à des choses qui interpellent puissamment notre inconscient: le duo trouble Eros/Tanathos, pulsion de mort/pulsion sexuelle (de vie). Dans le cas des vampires comme dans le cas de l'Alien, la mort s'accompagne de sous-entendus évidents à la sexualité, à la pénétration. Le vampire enlace ses victimes, les pénètre de ses dents, échange ses fluides avec elle...et l'Alien tue ou féconde - ou tue en fécondant - grâce à ses appendices phalliques... On a affaire à des archétypes ici, des choses présentes dans l'inconscient collectif humain: sexe/mort/vie/immortalité...pas étonnant donc de retrouver des similitudes dans de telles oeuvres.
User: Vasquez - 16/05/2009 19:08:14

Il y a beaucoup de similitudes. Certes. Mais il y a aussi d'énormes différences bien radicales: - Orlok tombe amoureux. Je dirais même que l’amour est au centre de tout son être. Et le fil conducteur de toutes ses actions. - Alien n’aime pas. Du moins de ce que l’on sait de lui. Il n’est pas capable d’amour, ni de haine d’ailleurs. - Orlok est un être à la peau claire et au sang sombre - Alien est un être à la peau sombre et au sang clair - Le sang de Orlok est source de vie éternelle : il a le pouvoir de conserver les choses. - le sang D'Alien dissious les choses - Orlok est un vieillard, plusieurs fois centenaire et hors du temps. il est intelligent et calculateur. il est le "père" de ceux qu'il contamine. - Alien est un nouveau né. il n'a que son instinct pour survivre dans un environnement totalement inconnu. Et Il est le "fils" de sa première victime. enfin, - Orlok, est asexué. Malgré toute les évocations. En réalité sa sexualité ne passe [u:bcba84303e]que[/u:bcba84303e] par les évocations. Car Orlok est un spectre (presque). Orlok est un grand symbole du romantisme. il choisit ses victimes et/ou sa future "descendance" - Alien au contraire est un sexe sur patte. Il prend, il dispose, sans séduction ni préliminaire. il tue sans distingtion. ses actions expantioniste sont "mécaniques". Là où il se rejoignent c’est qu’ils sont tous les deux inachevé et leur différences parfaitement complémentaires. L’un est l’âme, l’autre est le corps. A eux deux ils pourraient être humain.... non pas humain pardon... a eux deux ils pourraient être un "homme". et c'est une femme qui sera a tout les deux leur point faible.
User: ornicar - 17/05/2009 00:33:13

[quote:58c588a9e8] - Orlok tombe amoureux. Je dirais même que l’amour est au centre de tout son être. Et le fil conducteur de toutes ses actions.[/quote:58c588a9e8] Là, c'est la question de la différence concrète entre l'amour et le désir, et vu que justement, Orlok est un vampire, sa sexualité (j'y reviendrai) passe par ses attributs de vampire: Se reproduisant en contaminant ses victimes par morsure, il concrétise son désir libidineux d'Ellen en la mordant. Pour moi, c'est bien un coït, et violent en plus, puisqu'il blesse et tue. Après, j'admets qu'on puisse interpréter ça dans le sens contraire, puisqu'il n'utilise pas son phallus, mais l'euphémisme (pour moi c'est franchement pas un euphémisme, c'est même une amplification) de la morsure. par contre, dans le remake de 1979, là, oui, le vampire est bel et bien amoureux, mais c'est une autre interprétation du personnage. [quote:58c588a9e8]- Le sang de Orlok est source de vie éternelle : il a le pouvoir de conserver les choses.[/quote:58c588a9e8] Mais Orlok a aussi le pouvoir de tuer et de bafouer, et il ne s'en prive pas. [quote:58c588a9e8]- le sang D'Alien dissious les choses[/quote:58c588a9e8] Mais l'alien peut aussi faire accéder à l'immortalité, en faisant revivre les pensées de son hôte dans la conscience de sa ruche (cf: théories du culte des Space Jockeys) grâce à la mémoire génétique. Il est de plus symbole de vie débordante et de nature. L'alien comme Orlok sont donc tous deux à la fois créateurs et destructeurs. [quote:58c588a9e8]- Orlok, est asexué. Malgré toute les évocations. En réalité sa sexualité ne passe [u:58c588a9e8]que[/u:58c588a9e8] par les évocations. Car Orlok est un spectre (presque). Orlok est un grand symbole du romantisme. il choisit ses victimes et/ou sa future "descendance" - Alien au contraire est un sexe sur patte. Il prend, il dispose, sans séduction ni préliminaire. il tue sans distingtion. ses actions expantioniste sont "mécaniques".[/quote:58c588a9e8] Alors là, pas d'accord du tout: l'alien (du moins, l'alien adulte, pas le facehugger, auquel cas, oui, y'a du vrai sesque) fonctionne également au symbole: Il sodomise Lambert, mais pas avec un organe sexuel, avec sa queue. Il pénètre Kane, mais seulement avec sa langue. L'alien est hypersexué, oui, mais cela ne passe pas par une interaction biologique, chimique, entre lui et ses victimes. Ce sont des accouplements directs, mais symboliques, car ce n'est que le fantasme de l'alien, pas une réelle sexualité propre à son espèce. Dans le même ordre d'idées, les accouplements d'Orlok sont également mécaniques: il suce directement le pouce de Hutter, et plante concrètement ses crocs dans la gorge d'Ellen. D'autant plus que, ce faisant, il peut se reproduire, (pas toujours, hein, il le fait aussi pour bouffer) c'est donc bien une forme propre aux vampires de sexualité. Cependant, comme ce n'est pas celle des humains, là encore, l'accouplement est unilatéral, et platonisé car les humains ne s'y reconnaissent pas. Au niveau des moeurs, l'alien et Orlok sont à égalité: ils bafouent matériellement et mécaniquement leurs victimes, mais ne dépassent pas le cadre de la symbolique, car leurs visions de la sexualité ne concorde pas avec celle des humains. Cependant, il est vrai que les deux films ne sont pas des copiés-collés, je ne vais pas jusque-là. Il y a de très nombreuses différences, certes, seulement je n'étais pas d'accord sur celles-çi.
User: Ubbo Sathla - 17/05/2009 14:51:05

oui oui je comprend que tu ne sois pas d'accord, particulièrement pour la dernière différence que tu reprends. moi même en l'écrivant je la sentais un peu bancale :D
User: ornicar - 17/05/2009 17:15:16

[quote:5d9d831628="Ubbo"]Il sodomise Lambert, mais pas avec un organe sexuel, avec sa queue[/quote:5d9d831628] J'adore tout simplement :mrgreen:
User: Podracers - 17/05/2009 17:58:48