www.planete-alien.net | archives du forum


Dr Gediman, fou à lier?

Je me suis souvent demandée si le Dr. Gediman (celui qui fait des grimaces aux Aliens dans ARez) était vraiment un savant fou, au sens propre du terme. Lorsqu'un le voit cocooné au mur dans la scène de la naissance du Newborn, il paraît évident qu'il a quelques cases en moins. Mais je me demande s'il n'a pas un solide grain dès le départ...toute la scène où il fait des grimaces aux aliens de l'autre côté de la vitre, avec un air parfaitement halluciné...à mon avis il est barge ce gars, non? Ou alors c'est l'acteur Brad Dourif qui a toujours ce regard un peu décalé qui donne cette impression.
User: Vasquez - 09/02/2009 13:35:36

Au contraire, je trouve son comportement prèsque compréhensif ...pour un membre de Planete Alien et non dans le contexte du film, bien sùr 8) Une scène emblêmatique de l'orgueil humaine, à vouloir dompter la nature et se prendre pour dieu. Gediman est aussi le docteur Frankenstein "carnavalèsque" et symbolique du jeu d'acteur fréquemment utilisé sur divers réalisation des plus connus de JP Jeunet tel que "La cité des enfants perdus" entre autres. Mais bon en y réflechissant bien, Ils sont tous un peu timbrés dans ce rafio d'Auriga :mrgreen: Tout ça pour dire que dans l'Auriga, il n'existe aucune forme de vie seine de corp et d'ésprit et Gediman est le point culminant de cette folie collective.
User: madzo - 09/02/2009 19:07:41

J’allais te répondre si les alien sont sain !!! Mais non en fait, ils ont des gènes humains eux aussi sont des monstres de foire :twisted: pour Gediman, je ne le vois pas que comme l'homme qui se prend pour Dieu et qui veut dompter la nature. Je crois qu'il souffre dû même symptôme que nous tous... et que les humains artificiels dans les film : une admiration démesurée pour la créature. Sauf que bon sur un humain ça n'a pas tout a fait les mêmes effets que sur un droïd. Je pense qu'il s'est investit a fond dans sa tache. Quand il est dans la chambre d'incubation, pour lui le fait d'être fécondé est une occasion de pousser a l'extrème l'expérimentation scientifique. Il est timbré, OK, mais je vois ça plus par "passion" que par "complexe de supériorité".
User: ornicar - 10/02/2009 13:23:37

La scène de la chambre d'incubation, il m'a plutôt l'air de quelqu'un qui a pété un plomb définitivement, et qui ne sait plus très bien où il en est, ni dans quelle galère il se trouve...
User: Vasquez - 10/02/2009 17:50:49

héhé oui c'est vrai :D
User: ornicar - 10/02/2009 18:46:30

Il est complètement amoureux des Aliens... Ce sont "ses" créatures parfaites qu'il désire et qu'il [i:5afe221add]envie[/i:5afe221add]. Perso, je suis de l'avis d'Ornicar, il est "à fond dedans". C'est lui le vrai fan :wink: Mais bon, dans un univers Gigerseque, je ne sais pas si beaucoup resteraient sains d'esprit.
User: Trash Pizza - 10/02/2009 19:54:20

nan vasquez a raison: il est taré ce type ( en tout cas, pour moi il l' est )
User: Xeno - 24/04/2009 22:59:35

A mon avis, c'est un profond déséquilibré, fou amoureux de la perfection. L'Alien représente la représente à ses yeux et en les imitant, il s'en approche. Je pense que c'est un amoureux passionnel qui ne se contrôle plus vraiment.
User: Maowon - 30/04/2009 21:16:54

C'est bien pour lui alors, s'il s'est fait féconder par son amour :P Encore un lien avec la sexualité... Le fait est que Gediman a beau être fou, il doit être admiratif, voire jaloux. (Ce qui est formidable avec cette série, c'est que parallèlement à d'autres univers très riches de S-F (Star Wars est l'exemple le plus classique), celui-ci regorge de détails intéressants. Mais détails glauques, sombres et couverts de bave... :) )
User: Trash Pizza - 30/04/2009 21:43:20

Je crois en effet qu'il a une sorte d'obsession/fascination morbide pour ces créatures, et que le fait d'avoir contribué à les re-crééer fait qu'il se prend un peu pour un dieu. Sur un esprit probablement déjà un peu déséquilibré, ce genre de chose peut avoir cet effet...
User: Vasquez - 01/05/2009 10:54:35

Oui d'autant plus que c'est lui qui extrait la reine :) Et rien qu'à voir la pression que ça lui met de l'avoir entre " les mains " ... D'ailleurs je trouve ça étonnant que ça soit lui qui fasse l'extraction et non pas le docteur Wren qui est le directeur des recherches. J'imagine que Gediman a du insisté ou bien faire ses preuves pour mériter cet honneur.
User: Maowon - 01/05/2009 12:02:36

Il est taré, c'est sûr et certain, mais en même temps il à un "raisonnement" et une "logique" qui tiennent dans son monde: Il considère l'Alien comme le sommet de la pyramide, la perfection incarné (je rejoint un peu tout le monde sur ce point là ^^') mais plus que son aspiration a cette perfection il veut y participer. C'est de la ferveur religieuse, fondamentaliste. Il me me fait penser aux cultistes dans mon AvP Exctinction (un STR plutôt pas mal), qui sont tellement obnubilé par la créature qu'ils vénérent qu'ils ne prêtent attention au monde extérieur que quand ils se prennent un jet de plasma, une balle de M40 ou un facehugger sur la tronche.... Bref j'en reviens au sieur Gediman; il à un fort complexe, non pas d'infériorité mais de supériorité, parce qu'il se considère un peu comme le Père de la reine, alors que pour lui Ripley était un simple incubateur. Mais il devient complétement dingue lorsqu'il voit que le Newborn butte la reine, parce qu'il a beau admirer l'aboutissement en terme prédation que représente cet "être suprême" dont il est un peu le géniteur, il ne supporte pas de le voir agresser SA reine, autant parce qu'il s'identifie en membre de la ruche qu'en tant que père. Il est donc complétement félé...
User: Lord Asaius - 03/05/2009 17:15:01

Totalement d'accord avec ton point de vue :) Il se prend vraiment pour le géniteur d'autant plus que c'est lui qui coupe le " cordon ombilical " de la Reine
User: Maowon - 03/05/2009 22:22:04

La fascination de Gediman pour l'Alien est probablement de la même nature que celle de l'androïde Ash. Sauf que contrairement au robot, il ne sait pas exactement pourquoi il admire la bête. C'est sans doute pour ça qu'il parait fêlé, et qu'il le devient réellement sur la fin.
User: Canopus - 03/05/2009 23:17:23

A la différence de Ash, qui reste très "pragmatique" dans sa vénération, le sentiment paternel de Gediman le brise finalement. C'est ce qui fait basculer le personnage de "Timbré" à "Complétement déconécté". Même si je pense qu'il y avait déjà chez lui d'importants troubles comportementaux... Y'a un de vos amis qui est psychiatre? Ce serait amusant de faire une psychanalise des personnages de Alien, juste pour voir...
User: Lord Asaius - 12/05/2009 20:32:40

En tout cas, il ne faut pas avoir fait 5 ans de psycho pour voir que Gediman et Wren (le médecin-chef du projet) sont des sociopathes. Càd totalement incapables d'empathie, cette capacité de se mettre à la place de l'autre et d'éprouver compassion et pitié pour ses souffrances éventuelles. Il utilisent des cobayes humains pour leurs expériences, sans même lever un sourcil. Il suffit de voir la scène où les mineurs se font féconder par les premiers oeufs pondus par la Reine: l'équipe médicale observe la chose, il y a un des toubibs, une femme aux cheveux courts d'une cinquantaine d'années, qui est clairement dégoûtée par ce qu'elle voit. Par contre Wren et Gediman: aucune trace de pitié ou de culpabilité, rien que de la fascination et de l'excitation. Ces deux-là, on peut sans problème leur décerner le Prix Jozef Mengele de la dégueulasserie sociopathe. :evil:
User: Vasquez - 13/05/2009 11:57:19

rien ne dit que cette femme aux cheveux court éprouve éprouve de la compassion. peut être qu'elle est juste dégouté par l'aspect peu ragoutant du facehugger :P
User: ornicar - 13/05/2009 12:11:33

Il y a quand même une grande différence entre Wren et Gediman : La conscience. Gediman n'a pas l'air de se rendre compte de ce qu'ils font vraiment, il est comme déconnecté de la réalité, totalement aveuglé par son amour et sa place de père dans son petit monde. Wren lui sait bien que c'est mal mais se prend juste pour un tout puissant, il croit pouvoir braver les règles, pour fini il a quand même un égo surdimensionné.
User: Maowon - 13/05/2009 12:20:21

@ornicar: oui, c'est vrai, ce n'est peut être que du dégoût et pas du remords. Mais en tout cas, une chose est sûre, c'est que Wren et Gediman n'en éprouvent pas. @Maowon: +1 Effectivement je ne suis pas sûre que Gediman soit dans la réalité...il suit son petit trip personnel. Wren par contre assume cyniquement ce qu'il fait.
User: Vasquez - 13/05/2009 12:35:26

J'ai mis vite fait le film pour voir la tête de la femme aux cheveux blanc ( docteur Williamson ) C'est vrai que c'est la seule qui montre une réaction, elle a les larmes aux yeux, je pense qu'elle se rend bien compte qu'il condamnent cest pauvres cobayes. Gediman lève quand même les yeux pour ne pas regarder bizarrement
User: Maowon - 13/05/2009 12:40:32

Il faut que je revois la scène... mais bon, je ne disais pas qu'il fallait des années de psycho pour ce rendre compte de quoi que ce soit à leur sujet, mais que ce serait sympa de définir [i:b98e7c91b4]précisémment[/i:b98e7c91b4] de quoi ce bon docteur Gediman (et d'autres) souffrent comme pathologies mentales
User: Lord Asaius - 14/05/2009 09:27:46

Assez dur car pendant le film on ne voit pas trop de manifestations qui peuvent vraiment nous orienter vers une psychopathologie précise. Les principaux symptômes tendent à faire penser à un amour obsessionnel et encore, généralement les personnes qui en souffrent sont conscientes d'être obsédées, ce qui n'a pas vraiment l'air d'être le cas de Gediman.
User: Maowon - 14/05/2009 10:02:46

oui enfin tous autant qu'ils sont, remords ou pas, cinglés ou pas ...n'oublions pas que ce sont des scientifiques militaires. qui sont en train de tenter de fabriquer une arme biologique qui a pour but l'extermination à grande échelle. alors bon quelques cobayes sacrifiés qui s'ajoutent à la liste de victimes, ça ne doit plus représenter grand chose à leur yeux. en dehors de toute considération psychologiques de chacun, je pense que ce sont des scientifiques embringuer dans une folie générale coordonnées par la hiérarchie d'une autorité supérieur sans scrupule. on leur donne un ordre, on s'en fiche si c'est moche, la priorité numéro 1 est d'obéir a l'ordre. j'ai envie de les comparer à ces médecins nazi qui s'amusaient a faire des atrocité juste pour tester les limites physiques et psychologiques de l'humain. ou a ces pauvres bataillons dépêché sans protection a quelque pas d'un test nucléaire pour voir l'effet des radiations sur l’organisme... etc pas besoin d'aller dans un univers de SF pour constater ce genre de folie organisée.
User: ornicar - 14/05/2009 16:25:18

Oui ornicar, tu as résumé la situation telle que je la vois. Cela fait bien longtemps que je considère ce que font les médecins de l'Auriga comme étant pareil à ce que faisaient les médecins nazis. Mais dans un cas comme dans l'autre je ne crois pas qu'il s'agisse de faire des trucs par pur sadisme et pour s'amuser...je pense que c'est pire que ça. Il y a l'aspect "c'est pas ma faute m'sieur, j'obéis aux ordres", mais il y a aussi le fait de considérer que certains êtres humains sont des homo sapiens de seconde zone, du bétail, des souris de laboratoire, et que dès lors on a le droit de s'en servir sans scrupule. Regardons le Général Perez par exemple quand il parle de Ripley 8: "ça a de la mémoire, pourquoi ça a gardé sa mémoire?" Il parle de "ça" comme on parle d'un objet. Et il la considère comme un produit dérivé de l'expérience, un truc sans importance. En aucun cas comme in être intelligent et en partie humain. Pareil pour les mineurs dont on a piqué les cryotubes, c'est du bétail, pas des hommes..."Amenez le [b:7178079154]matériel[/b:7178079154] dans le labo médical... Donc là vraiment, on est bien dans la logique de folie organisée dont parle ornicar, la négation de l'humanité d'autrui qui permet toutes les dérives et horreurs.
User: Vasquez - 14/05/2009 18:24:41

D'où l'interêt de voir le [i:5e5c831576]pourquoi[/i:5e5c831576]. Et je pense que sur un film de 2h30, il y a relativement assez de matériel pour faire une sorte d'esquisse mentale de la pathologie de chacun... sachant que les tests de L'USMC actuels comprennent 4 ou 5 feuillets dactylos maxi. Sinon la comparaison avec les Nazis me semble juste, d'autant qu'i y a au centre de cela un véritable "organisme supérieur".... immaginer le moustachu ayant trouvé le "Graal" de l'aryanisme. Tu m'étonne que quatre péquennauds dans des tubes de smarties géants sa ne vaille pas le coup.
User: Lord Asaius - 14/05/2009 19:58:15

Le film dure peut être 2h30, mais on a pas 2h30 d'image sur Gediman. Pour pouvoir s'orienter vers une maladie possible il faut des symptômes et là hormis son amour obsessionnel, une admiration qui n'est pas forcément démesurée, et ben on a rien. On a pas de délires, d'hallucinations, d'absences, de TOC, de paroles qui pourraient nous montrer une névrose obsessionnelle ( bien que l'idée d'un conflit inconscient entre une pulsion érotique et destructrice me plaise plutôt ). La plupart de ses réactions n'indique rien de spécial, mais il faut se mettre simplement à la place du personnage : Vous avez une chance de travailler sur un spécimen jamais encore vraiment étudié, tout nouveau, que vous allez recréez. Un spécimen à la biologie moléculaire parfaite, mais c'est le rêve de tous scientifiques. Perso je pense Gediman laisse plus montrer son excitation que n'importe quel autre scientifique et c'est pour ça qu'on s'attarde autant sur lui. Après de là à dire qu'il souffre d'une psycho pathologie pourquoi pas... mais alors d'une façon très legère. Cependant si on considère qu'il se croit vraiment à la place du père de la reine et qu'on garde l'idée d'un conflit inconscient entre les deux pulsions citer plus haut, on arrive à un mélange entre un trouble de la personnalité narcissique plus la névrose obsessionnelle. Mais bon, le narcisse est tellement léger ( voir inexistant ) chez Gediman que ça colle pas et il n'y a aucune manifestation de conflit intérieur durant le film...
User: Maowon - 15/05/2009 09:26:51

De toute façon...c'est agréable de discuter de ça ici, mais pour ce qui est de transformer le film en une étude psychologique des personnages...cela n'aurait pas eu un très grand intérêt. Alien Rez est un film d'action et a été filmé comme tel..;ce n'est pas une oeuvre d'art et d'essai intellectualisante à tendance psy. :lol: :wink: Je continue à penser que Gediman est un exalté assez obsessionnel, mais à part ça, c'est à peu près tout.
User: Vasquez - 15/05/2009 11:11:54

Je fais faire un léger HS sur Alien 4 mais ce film m'a toujours laissé un sentiment d'inachevé : comment etre sur qu'on parle d'une éspèce ramenée à la vie ? Cela suppose que : 1/ La cargaison du Derelict était la dernière. 2/ Que ce vaisseau a bel et bien été détruit dans Aliens avec le souffle de l'explosion atomique. Or, on est sur de rien là dessus !
User: Podracers - 15/05/2009 12:24:20

Oui, moi aussi je me suis posée ces questions, podracers. D'après Bishop, le rayon de l'explosion thermonucléaire qui a détruit la station d'Hadley's Hope était d'environ 30 km. Rien ne dit que le derelict était dans ces 30 kms...le superviseur de la station disait bien qu'il avait envoyé la famille Jorden en exploration au fin fond du trou du cul du monde. Si çà se trouve, le derelict et ses oeufs sont toujours là.
User: Vasquez - 15/05/2009 13:44:13

Poderacer >> non je pense qu'ici, l'utilisation de la notion de "ramenée à la vie" n'implique pas forcément que l'espèce a totalement disparu de la galaxie. mais juste que des scientifiques ont fait la prouhesse de le recréer de toute pièce a partir de quelques échantillons d'ADN. :roll:
User: ornicar - 15/05/2009 13:54:42