www.planete-alien.net | archives du forum


Le Nostromo est une tombe

Le [b:0bdb6e06d4][color=red:0bdb6e06d4]Nostromo[/b:0bdb6e06d4][/color:0bdb6e06d4] n'est-il pas finalement [b:0bdb6e06d4]LE[/b:0bdb6e06d4] monstre du film ? Avalant les astronautes dans un dédale de couloirs lugubres ? Comment a-t-on pu se soucier aussi peu du bien être des voyageurs de l'espace ? Finalement, le seul lieu plus ou moins "privilégié" par les concepteurs du vaisseau, c'est le couloir menant à la salle des caissons hypersommeil. Là, tout s'éclaire, et on est limite soulagé de voir apparaitre la lumière dans cette partie du remorqueur (même si d'autres pièces "stratégiques" sont éclairées par la suite, bien que la lumière change du tout au tout de signification, lors de la mort de Kane dans la salle à manger par exemple). Même [b:0bdb6e06d4][color=red:0bdb6e06d4]Maman[/b:0bdb6e06d4][/color:0bdb6e06d4], l'ordinateur de bord, fait froid dans le dos. Impersonnelle, [b:0bdb6e06d4][i:0bdb6e06d4]programmée pour trahir l'équipage[/b:0bdb6e06d4][/i:0bdb6e06d4], sa manière de communiquer et d'analyser les évènements (salle de contrôle au début du film, avec les fameux "clicetis" de transmission) est relativement stressante. Comme sa manière laconique d'annoncer à Ripley que l'équipage peut être sacrifiée. Doit-on y voir une référence au film de Kubrick "2001 l'Odyssée de l'Espace" ? L'exterieur du navire est également peu engageant (la musique du film à ce moment indique clairement qu'il y a un problème). La majesté du vaisseau est rendue par son immensité, non par son esthetisme. C'est d'ailleurs d'une certaine [b:0bdb6e06d4]cohérence[/b:0bdb6e06d4] dont manque le Nostromo : amas de tours empilées, on sent que la structure n'est faite que pour l'utilitaire. On se demande presque s'il reste de la place pour un équipage humain. [b:0bdb6e06d4][i:0bdb6e06d4]La façon de passer dans l'image est typique d'un Starwars[/b:0bdb6e06d4][/i:0bdb6e06d4] (par exemple, la fameuse scène d'intro de Episode IV avec le Super Destroyer interminable, annonciateur de mort, a été repris par la suite dans Episode VI et même un peu dans Episode III). Dans Alien, le Nostromo glisse dans l'image presque sans bruit, comme un vaisseau fantôme. La musique à ce moment résonne comme un écho, pour en rajouter davantage sur l'aspect immense et désesperement vide du navire. La présence de l'Alien ne change rien à l'aspect repoussant du Nostromo, bien au contraire. La créature amplifie le sentiment d'insécurité, et la musique enfle dans une sorte de grondement propice à la panique. Qu'en pensez vous ? :D
User: Podracers - 10/01/2008 22:44:02

:D mrd je comptais également poster un sujet la dessus, mais ta déscription dépasse la mienne alors... http://www.martinbowersmodelworld.com/html/alien.html [img:b357086382]http://www.martinbowersmodelworld.com/Refinery_on_wires.JPG[/img:b357086382] [img:b357086382]http://www.martinbowersmodelworld.com/alien_1.jpg[/img:b357086382] -On a beaucoup de comparaison avec les films d'épouvantes classiques comme la maison hantée;Dracula; l'éxorciste,Amityville.. le Nostromo passe pour être le prolongement de l'influence de l'Alien, le chäteau hanté de l'éspace, doué d'une conscience froide et implacable (Maman), tout semble se détraquer à l'arrivée du 8ém passager. J'aime bien l'idée que le vaisseau cargaux soit habité par la créature tel un ésprit frappeur (chose que l'on retrouve sur les deux premiers films de la saga; Event Horizon que j'adore...) Cette idée du nostromo (vivant, monstrueux, conscient) est de plus symbolisé par divers passage-- ou l'on voit Brett entrer dans "la gueule du loup avant de se faire croquer":les portes du hangar--Dallas circulant dans les gaines d'aérations, artères du vaisseaux.. -Le nostromo fut conçu à l'époque pour ressembler à une cathédrale spatiale et l'Alien passe pour être la gargouille démoniaque, encore une allusion religieuse. -Il est clair que 2001 a fortement influencé les scénaristes pour la trahison de Maman envers l'équipage, n'y a t-il pas la un méssage afin de dire que l'homme ne doit que compter sur lui et non sur la technologie, lorsqu'il se risque vers l'inconnue?
User: madzo - 11/01/2008 13:56:39

Intéressant, c'est vrai que ce vaisseau n'est pas très convivial. [quote:8c14396ff2="Podracers"] [b:8c14396ff2][i:8c14396ff2]La façon de passer dans l'image est typique d'un Starwars[/b:8c14396ff2][/i:8c14396ff2] (par exemple, la fameuse scène d'intro de Episode IV avec le Super Destroyer interminable, annonciateur de mort, a été repris par la suite dans Episode VI et même un peu dans Episode III). Dans Alien, le Nostromo glisse dans l'image presque sans bruit, comme un vaisseau fantôme. La musique à ce moment résonne comme un écho, pour en rajouter davantage sur l'aspect immense et désesperement vide du navire. Qu'en pensez vous ? :D[/quote:8c14396ff2] Petite anecdote sur ce sujet: Dans l'espace, il n'y a pas de son. Le son à besoin d'un milieu pour se véhiculer (air, eau, etc...) mais l'espace est... vide. Hors les films comme Star Wars, Aliens, sont bourrés de sons dans les scènes spatiales :D Bon on comprend aisément le choix des réalisateurs d'avoir quand même implémenter des sons car ironiquement, les scènes gagnent en crédibilité avec le son.
User: Pipo - 11/01/2008 17:26:24

Et quand Ripley dans Alien 1 ouvre le SAS vers l'univers, même dans Aliens il est pas censé y avoir des problèmes? Refroidissement brutal? Dépréssurisation? Enfin l'univers ca a pas l'air trés hospitalier donc niveau réalisme je doute que ce soit ca ^^
User: HorusTheFalcon - 11/01/2008 17:54:17

[quote:55c1784a8c="madzo"]On a beaucoup de comparaison avec les films d'épouvantes classiques comme la maison hantée;Dracula; l'éxorciste,Amityville.. le Nostromo passe pour être le prolongement de l'influence de l'Alien, le chäteau hanté de l'éspace, doué d'une conscience froide et implacable (Maman), tout semble se détraquer à l'arrivée du 8ém passager.[/quote:55c1784a8c] C’est ce que je voulais dire, le Nostromo est comparable a un gigantesque château hanté… et l’alien n’est que l’antité mystérieuse et dangereuse qui est venu s’y incruster. À partir du moment ou l’alien débarque, on a un peu cette sensation comme quoi le vaisseau n’appartient plus à l’équipage, mais à cet alien. [quote:55c1784a8c="madzo"]n'y a t-il pas la un méssage afin de dire que l'homme ne doit que compter sur lui et non sur la technologie, lorsqu'il se risque vers l'inconnue?[/quote:55c1784a8c] Je pense que le message est plus général que ça : rien est sur, et on ne peu compter sur personne (Dallas : moi je ne fais confiance en personne) mais ce n’est pas l’idée principal du film, c’est avant tout la terreur, l’étrange, la peur de l’inconnu, et le nostromo avec tout ces recoins sombres, inexplorés pour nous téléspectateur, cette sensation de claustrophobie (sans parler du monstre lui-même) nous plonge clairement dans une atmosphère étouffante, mystérieuse, intrigante, malsaine (tout ce que j’aime ^^) En ce qui me concerne, je trouve que le Nostromo est le vaisseau spatial qui a le plus personnalité, caractère, dans l’histoire du cinéma.
User: Anonymous - 11/01/2008 18:00:53

Superbe les images madzo :D
User: Podracers - 11/01/2008 19:03:32

Pour renforcer l'idée que le vaisseau est est un monstre, la sécrétion de la créature (scène du director's cut) nous conduit à penser que le nostromo deviend lui aussi bio-mécanique . [Le site d'ou j'ai pris les photos est l'exemple même que la maquette n'a rien à envier aux imageries de synthèses.Ces vielles photos des éffets spéciaux me foutte des frissons tellement elle dégage de réalisme :) ]
User: madzo - 11/01/2008 20:01:51

[quote:300d565d8d="Pipo"]Intéressant, c'est vrai que ce vaisseau n'est pas très convivial. [quote:300d565d8d="Podracers"] [b:300d565d8d][i:300d565d8d]La façon de passer dans l'image est typique d'un Starwars[/b:300d565d8d][/i:300d565d8d] (par exemple, la fameuse scène d'intro de Episode IV avec le Super Destroyer interminable, annonciateur de mort, a été repris par la suite dans Episode VI et même un peu dans Episode III). Dans Alien, le Nostromo glisse dans l'image presque sans bruit, comme un vaisseau fantôme. La musique à ce moment résonne comme un écho, pour en rajouter davantage sur l'aspect immense et désesperement vide du navire. Qu'en pensez vous ? :D[/quote:300d565d8d] Petite anecdote sur ce sujet: Dans l'espace, il n'y a pas de son. Le son à besoin d'un milieu pour se véhiculer (air, eau, etc...) mais l'espace est... vide. Hors les films comme Star Wars, Aliens, sont bourrés de sons dans les scènes spatiales :D Bon on comprend aisément le choix des réalisateurs d'avoir quand même implémenter des sons car ironiquement, les scènes gagnent en crédibilité avec le son.[/quote:300d565d8d] Justement, ces scenes PERDENT en crédébilité, par ailleur il peut avoir du son lorsque le Nostromo se detache de la raffinerie pour rejoindre Acheron et lorsque Ripley expulse l'alien dans l'espace en enclanchant les turbines, c'est du haut fait que l'on suppose que les moteurs degagent brusquement et vivement des gaz, et donc l'air estvehiculé sur une courte ditance, pendant un bref instant. :wink:
User: Draconiss - 11/01/2008 22:38:14

oui, enfin si on commence à respecter les lois de la physique acoustique dans les films de SF, ça risque de plus être très rock'n roll... Pour revenir sur le Nostromo, il est clair qu'il a été clairement dessiné et conçu comme une construction gothique industrielle menaçante. Par sa couleur, par son immensité, par le détaillage affolant de la coque et de la raffinerie... Et le vaisseau, si immense soit-il n'est peuplé que de sept humains ; ce qui accentue encore l'impression d'isolement et d'écrasement. Le Nostromo est une particule perdue dans l'espace interstellaire, et son equipage est abandonné à son sort au milieu d'une structure de trois kilomètres de long... En quelque sorte, ça pose les bases ! La scène d'intro montre aussi clairement le vaisseau comme un cargo lugubre, avec la corne de brume... Qui peut-on vouloir prévenir là où ils sont ? Personne. Et de toute façon, dans l'espace... L'effet sonnore ne vient pas du vaisseau bien sur, mais il annonce clairement la couleur. Et en somme, cet avertissement ne sert à rien, puisque le Nostromo ira s'abîmer sur LV4, le récif fatal. Scott le dit dans Alien Legacy ; le Nostromo devait être une toile de fond à l'histoire ; on va dire que c'est réussi. A propos de l'origine du nom, le livre Nostromo écrit par Joseph Conrad, un écrivain qui a commencé sa vie dans la marine marchande... Et juste comme ça, je vous quote la première phrase du livre : [quote:11febc3d5e="Joseph Conrad"]Au temps de la domination espagnole, et bien des années plus tard, la ville de Sulaco, dont la splendeur luxuriante des orangeraies proclame l'antiquité, ne connaissait d'autre importance commerciale que celle d'un port de cabotage doté d'un assez riche marché local de peaux de boeuf et d'indigo. [/quote:11febc3d5e]
User: Canopus - 12/01/2008 22:51:24

[quote:dc4fccf7c1="Joseph Conrad"]Au temps de la domination espagnole, et bien des années plus tard, la ville de Sulaco, dont la splendeur luxuriante des orangeraies proclame l'antiquité, ne connaissait d'autre importance commerciale que celle d'un port de cabotage doté d'un assez riche marché local de peaux de boeuf et d'indigo. [/quote:dc4fccf7c1] C’est déjà plus joyeux que ce qu’en a fait l’image du film :lol: Enfin, c’est la hasard des choses ou est-ce que pour alien ils ont volontairement repris ces noms ? À part le fait que le Nostromo soit un vaisseau de commerce, je vois pas.
User: Anonymous - 13/01/2008 13:02:54

Le Nostromo, le Sulaco et le Narcissus tirent leur nom de livres de Joseph Conrad... pas de hasard !
User: Canopus - 13/01/2008 13:19:26

Ok, bien, c’est pas le hasard, merci… mais comme je l’ai dis, a part que le Nostromo soit un vaisseau de commerce, c’est quoi le rapport ? Pourquoi ils ont tiré ses noms du bouquin ?
User: Anonymous - 13/01/2008 13:25:13

[quote:69b8254cab="Queen"]Ok, bien, c’est pas le hasard, merci… mais comme je l’ai dis, a part que le Nostromo soit un vaisseau de commerce, c’est quoi le rapport ? Pourquoi ils ont tiré ses noms du bouquin ?[/quote:69b8254cab] Ben c'est une manière de faire un lien avec l'époque moderne quoi... c'est un peu comme avec les Starwars, et les références à la mythologie. Pourquoi faudrai-t-il y voir autre chose qu'un hommage fort bien rendu à notre héritage culturel ? Lorsque tu te balades et que tu vois un nom de rue portant le nom d'un personnage de l'histoire célèbre, tu te demandes pas pourquoi cette rue porte son nom et pas une autre... c'est un choix c'est tout. Un choix concerté sans doute, mais un choix tout de même...
User: Podracers - 13/01/2008 13:33:19

Je suis pas satisfait de la réponse désolé. Et je tien à dire que je l’ai pas lu moi ce bouquin, Nostromo de Joseph Conrad, je me doute que ça doit parler de commerce maritime, mais j’ai le droit de me poser des questions sur le pourquoi ils ont volontairement tiré les noms de ce livre, et pas d’un autre, surtout que j’y connais rien au commerce maritime et que le nom de Sulaco je l’ai découvert avec alien… désolé, mais je me pose toujours des questions.
User: Anonymous - 13/01/2008 13:51:31

Ben procure toi le bouquin et lit le alors... moi c'est ce que je vais faire.
User: Podracers - 13/01/2008 14:06:38

Je vous invinte pour ceux qui n'y aurrait pas gouté, de lire la brillante [i:84fc0db661][u:84fc0db661]analyse[/i:84fc0db661] découverte par [b:84fc0db661]Pay[/b:84fc0db661] et traduit par la si british [b:84fc0db661]Sxin[/u:84fc0db661][/b:84fc0db661] :wink: sur ce topic. :arrow: http://www.planete-alien.net/forum/viewtopic.php?t=1100 Une analyse qui confirme bien l'importance de chaques détails et notamment du [i:84fc0db661][b:84fc0db661]Nostromo[/b:84fc0db661][/i:84fc0db661] qui non sans avoir été comparé de navire fantôme perdu la brumes spatiale , de cathédrale lugubre hantée...vient rejoindre l'idée du "monstre", une entité maternelle décrites à maintes reprises je cite : [color=green:84fc0db661]"L'ordinateur central est appelé « Maman ». Et, en effet, la pièce dans laquelle Dallas est assis représente le confort d'un utérus." ... "Les plans d'ouverture, avec leurs effets sonores organiques, et la chambre d'hypersommeil représentent également la quiétude matricielle. " ... "Les thèmes d'Alien jouent répétitivement sur ce que l'on nomme la psychologie périnatale, et plus spécifiquement, le trauma de la naissance. La notion de base est que tous les êtres humains ont des souvenirs refoulés ou inconscients de leur propre naissance, et qu'ils sont gravement traumatisants." ... "La bande-son de tout le film, et plus spécialement celle du Nostromo, nous bombarde de battements de coeurs et d'autres sont organiques étouffés, similaires à ceux que les oreilles submergée d'un foetus peuvent percevoir. "[/color:84fc0db661] ...une entité maternelle mais une belle peau de vache dirait Ripley (en parlant de Maman).Alors le Nostromo serait une mauvaise mère éxposant délibérement "ses enfants" à la bètes et aux agréssions de l'exterieur pour son seul profit :?: Une bien triste image de la matèrnité quand même.
User: madzo - 18/01/2008 18:44:26

Ben, l'image d'une mère mangeant ses petits n'est pas une réelle découverte. Dans la nature, nous avons des cas semblables il me semble. Je crois que certaines éspèces d'araignées bouffent leurs petits après les avoir mis au monde... Enfin bon si on considère "Maman" comme une entitée animale.
User: Podracers - 18/01/2008 19:38:42

Il en va de même pour les requins...(Merci Ushuïa Nature!) Comparer un ordinateur à un animal est une idée assez intéressante, Maman serait beaucoup plus monstreuse que l'Alien lui même, à cause de son intelligence froide. D'ailleurs elle n'a pas vraiment l'envie de sauver Ripley car lorsque celle-ci arrete le système d'autodestrucion( système d'autodestruction assez mal construit) à une seconde de la fin, certes; Môman s'obstine à quand même faire exploser le vaisseau...
User: Pastelos - 18/01/2008 23:02:46

Elle n'a pas de conscience, ripley n'est rien pour elle.
User: Draconiss - 19/01/2008 00:05:22

Oui je sais ça reste un ordinateur, mais un synthétique "normal" doit proteger les êtres humaines même si il n'a pas de conscience, or Maman n'est pas programmée pour ça...Quels salauds chez WY!
User: Pastelos - 19/01/2008 01:06:52

Je doute que Maman obésisse aux lois de la robotique. Elle me semble n'être qu'un super ordinateur qui contôle le vaisseau de manière algorithmique, comme n'importe quel pc... A partir du moment où elle n'a pas de conscience, elle fait ce que ses programmes internes lui disent de faire. Le problème est là beaucoup plus simple que pour un synthétique qui, lui, possède la pensée et la conscience, et doit obéir aux 3 lois... Maman n'est qu'un logiciel, un programme qui ne pense pas.
User: Canopus - 19/01/2008 01:29:24

Je suis d'accord avec toi Canopus, seulement l'equipage, en particulier Dallas semble être famillier avec elle: un .."Bonjours maman"..au début de consultation de l'ordinateur semble indiquer une înfimes parcelle de conscience ou d'identité. Peut-être une conscience volontairement imaginée pour pallier le manque de sécurité emanant de leur mission dangereuse ou du vide spatiale .
User: madzo - 19/01/2008 14:00:26

JE pense surtout que c'est pour pallier à leur solitude.
User: Draconiss - 19/01/2008 16:05:18

Je suis d'avis avec Canopus, même si il dit bonjour Maman celle ci ne répond pas, rien a voir avec les blagues de Père de l'usm auriga ^^
User: HorusTheFalcon - 19/01/2008 16:50:30

Maman est le super-ordinateur du Nostromo, elle contrôle tout, et en particulier l'hypersommeil, la trajectoire du vaisseau, et par extension la vie des astronautes. Autrement dit, la vie de l'équipage est entre ses mains, ou plutôt entre ses circuits. Vous me direz que c'est de plus en plus fréquent que l'on s'en remette à un ordinateur, pas faux... mais de là à s'endormir pour 10 mois dans un vaisseau interstellaire, il faut avoir sacrément confiance. Et je pense que c'est la raison de cette marque de respect de Dallas envers Maman. Elle est inutile mais psychologiquement, elle lui est sans doute nécessaire. Maman le garde en vie, elle veille froidement mais sans faillir sur les humains... et toute inerte et dépourvue de vie qu'elle est, Maman s'impose inconsciemment et collectivement comme une entité à part entière dans le navire. La voix sans visage qui veille et protège... On retrouve ça à la fin lorsque Ripley tente de désactiver l'autodestruction. Maman refuse et annonce la détonnation. Ripley implore en levant les yeux : "Maman, j'ai enclenché les circuits de refroidissement !" Et le dieu du Nostromo enchaîne sur la séquence finale, le compte à rebours... Alors Ripley s'en prend physiquement à Maman, en fait à ce qu'elle se représente comme Maman, c'est à dire un moniteur (qui n'a bien sur rien à voir là dedans). Ripley renie son entité protectrice, qui la trahit une seconde fois. Et là, elle devient lucide, Maman n'est rien d'autre qu'un programme : [i:73db2cad77][b:73db2cad77]Saloperie ![/b:73db2cad77][/i:73db2cad77] Pour conclure, je pense qu'il y a bel et bien un rapport entièrement religieux avec cet ordinateur. Maman est une divinité que l'on respecte, que l'on admire. [img:73db2cad77]http://www.planete-alien.net/galerie/alien/alien14.jpg[/img:73db2cad77] Et la salle d'interface avec elle rappelle l'intérieur des églises, l'architecture laisse imaginer une crypte moderne (la disposition en ogive et la pierre centrale en haut au centre) avec une myriade de bougies votives, qui sont là, incrustées dans les murs.
User: Canopus - 19/01/2008 17:40:27

[quote:b5fd3075e2="Draconiss"]JE pense surtout que c'est pour pallier à leur solitude.[/quote:b5fd3075e2] Oui surtout! Sinon si Maman est sugereé comme une divinité dans l'immense cathédrale spatiale qu'est le Nostromo, je vois bien là aussi une critique envers la religion en général.Une divinité indiférentes aux crimes de l'Alien et à la détrèsse de l'équipage.
User: madzo - 19/01/2008 17:42:11

[quote:8ec4ac9ba4="Canopus"]Et la salle d'interface avec elle rappelle l'intérieur des églises, l'architecture laisse imaginer une crypte moderne (la disposition en ogive et la pierre centrale en haut au centre) avec une myriade de bougies votives, qui sont là, incrustées dans les murs.[/quote:8ec4ac9ba4] Cet espace est aussi perçu par beaucoup comme le confort du ventre de la mère, dont l'entrée serai une métaphore plus ou moins sexuelle.
User: Podracers - 19/01/2008 17:49:39

Bonsoir ! Je viens rajouter ma petite pierre à l'édifice. Je souhaiterai surtout revenir sur l'aspect général du Nostromo. J'ai lus attentivement tous vos précédents messages et je me suis rendu compte que personne n'avait remarqué une chose importante au sujet du Nostromo. En effet, il est plus qu'évident que le remorqueur est un vieux vaisseau. Tout semble usé à l'intérieur. Regardez plus attentivement la scène de début du film, lorsque la caméra nous offre une petite visite guidée de l'intérieur du vaisseau. On voit clairement les circuits usés un peu partout. Les écrans d'ordinateurs, les sièges, les murs semblent tout aussi usés. Lorsque le Nostromo se pose sur LV4 26, tout part en cacahuètes. Il y a un court-circuit, un début d'incendie et plus rien ou presque ne fonctionne. Juste avant ça, Brett signale qu'un écran de protection a été perdu, s'en suit un bruit rappelant celui d'une compression. Dallas préviens aussi le reste de l'équipage que le système d'amortissement est coupé. Le Nostromo est carrément une épave volante et nous ramène tout droit en direction des pétroliers. En effet, les grosses compagnies pétrolifères louent des vieux bateaux en très mauvais états pour pas cher à des armateurs peu scrupuleux et le Nostromo nous rappel fortement cet état de fait. C'est aussi un vieux navire de l'espace en très mauvais état, à peine entretenu et on imagine sans mal que la Weiland-Yutani n'a pas dut l'acquérir pour bien cher. La WY n'est donc rien d'autre qu'une gigantesque multinationale ne cherchant qu'à faire encore plus de profit, quitte à envoyer ses employés dans des épaves volantes qui peuvent flancher à n'importe quel moment. Imaginez d'ailleurs si Parker et Brett n'avait pas réussi à dériver des circuits pour faire repartir les moteurs du vaisseau, l'équipage serait sans aucun doute resté coincé sur LV4 26. En admettant qu'ils lancent un message de détresse, combien de temps la WY aurait-elle mise pour envoyer une mission de sauvetage dans un secteur inexploré hors des routes commerciales ? Bon, avec l'alien à récupéré, elle n'aurait surement pas trop tardée... encore que ?! :lol: Quoiqu'il en soit, ces routiers de l'espace ont bien du courage et du mérite et s'avèrent quelque part bien inconscient, pour voyager dans l'espace pendant des mois à bord d'un vaisseau en si piteux état.
User: Nobuko - 12/03/2008 00:53:14

Nabuko-->Le Nostromo fut une perte astronomique pour la Weyland (environ 40 000 000 de dollars sans la cargaison). Dans l'espace, même le matérièl neuf tombe en panne (l'exploration spatiale actuel en est la preuve).Et puis je trouve ça plus crédible pour un véhicule de ce type qui a de nombreux voyage à son actif. L'espace est imprévisible, demembres tels que Brett et parker sont indispensables pour des missions de ce type . :arrow: Tout sur le Nostromo: http://www.planete-alien.net/vaisseaux/nostromo1.php
User: madzo - 12/03/2008 17:58:37

Les 40 millions en question, ce ne sont rien d'autre que la somme de ce véhicule à l'état neuf. Les bureaucrates ne parlent jamais en prix d'occasion tu sauras. :wink: Selon la chronologie officielle de l'univers Alien, le Nostromo a été construit en 2101 et transformé en remorqueur en 2116. Donc, il a déjà 15 ans lorsque Dallas est affecté à son commandement. Il s'agit bel et bien d'un vieux vaisseau dont l'entretien laisse à désirer. En ce qui concerne Parker et Brett, ce ne sont que des mécanos qui font du rafistolage. Ils doivent bien êtres plus efficace avec du matériel adéquate dans un hangar à vaisseau. :wink:
User: Nobuko - 12/03/2008 19:10:19

De par cette vétusté, le Nostromo est ainsi non seulement le tombeau de son équipage, mais aussi l'arme qui pourrait les pourfendre. Sauf que voilà: L'Alien intervient et Ripley utilise le vaisseau contre l'intrus (décompression du Narcissus) et le vaisseau dangereux tourne en faveur de la femme (Lambert je la compte pas, elle est bien moins féminine que Ripley et moins forte), alors que tout l'équipage a été éliminé en partie à cause du transporteur, où les galeries sont exigües, sombres, nombreuses, sinueuses, donc à l'avantage de l'alien, quand ce n'est pas lui-même qui se révolte contre les humains (Par l'intermédiaire de Ash, ou lors du refus d'annuler l'autodestruction). Le Nostromo serait-il (toujours dans cette comparaison religieuse vague et latente) un instrument divin servant la morale féministe de ce film? Peut-être pourrait-on creuser l'idée en la transposant sur Alienrez et ses références religieuses bien moins subtiles, mais au vu de la structure apocalyptesque du scénario, je ne le pense pas, Ca a donné un bourrinisme dans les allusions avec un tronçonnage de la régularité d'une référence bien distillée en insérant intempestivement des scènes en elles-même très visuelles et bien tournées, mais brisant toute ambiance évntuellement placée...
User: Ubbo Sathla - 12/03/2008 19:38:16

Très intéressant ce topic ! Ce que je trouve génial dans [i:9d5e1407d5][b:9d5e1407d5]Alien[/b:9d5e1407d5][/i:9d5e1407d5], c'est la manière dont le Nostromo semble prendre vie progressivement tout au long du film, et comment il se métamorphose à partir d'une matrice ouatée, aseptisée a un environnement hostile, agressif, organique. Ce crescendo tout au long du film reliant le silence, l'ordre et le calme funèbre du début à ce chaos visuel et sonore de la fin, avec l'arrivée de l'Alien comme déclencheur du changement, c'est incroyablement travaillé. D'ailleurs, c'est le mécano, celui qui connait le mieux le vaisseau, qui périt le premier, pour bien marquer cette rupture dans l'environnement qui est entrain de changer, dans cet élément matériel, cette possession de l'Homme ([i:9d5e1407d5]Nostromo[/i:9d5e1407d5] fait penser à la racine latine [i:9d5e1407d5]noster[/i:9d5e1407d5], littéralement [i:9d5e1407d5]"le nôtre"[/i:9d5e1407d5]) qui commence à leur devenir étrangère. Et c'est le chat qui finit par s'adapter le mieux à cet environnement en mutation, le premier aussi qui détecte le danger, parce qu'il ne conçoit pas la possession, ne se complait pas dans un environnement qu'il aurait conçu pour lui, et est de ce fait sans cesse poussé à s'y adapter, et à s'en méfier. Un peu comme Newt dans [i:9d5e1407d5][b:9d5e1407d5]Aliens[/b:9d5e1407d5][/i:9d5e1407d5], une enfant réussissant à s'adapter à son nouvel environnement quand les adultes ne le peuvent pas. On peut aussi le voir de manière inverse, le Nostromo perçu comme un corps en vie et que l'arrivée d'un corps étranger en son sein fait dépérir. L'alien peut se voir comme une entité virale, contaminant le vaisseau, tuant ses cellules. En tout cas, c'est encore un aspect qui est à mettre à l'actif de l'incroyable richesse de ce film. :shock:
User: Omael - 23/03/2008 11:41:55

Content de voir un topic exclusivement consacré à mon opus préféré!!! Une chose me frappe. C'est le début. Entre 1'56 et 4:00, on a droit à la visite du Nostromo, comme s'il était vide de tout être humain. Comme dit le titre de ce sujet "c'est une tombe", déjà au début. La bande son semble étroitement associée au vaisseau (je crois que ç'a déjà été dit). Je parle toujours de la première séquence. Les espèces de battements de coeur qui n'en sont pas vraiment et les espèces de rafales de vent qui n'en sont pas non plus tout à fait. Une fois à l'intérieur, on commence par les couloirs du pont inférieur, à angle droit. Pas folichons. En haut, on voit un Nostromo qui vit sa propre vie, sans intervention humaine. Je parle de la scène écrans / casques. Et même, il est capable de parler, mais là encore, avec quelque chose qui ne fait que ressembler à des voix. Le tout premier signe d'une présence humaine est la présence des blouses blanches, avant la chambre d'hypersommeil. Voilà. Scott nous a présenté le Nostromo. On va pouvoir passer à quelque chose d'un peu plus humain et chaleureux (réveil et p'tit déj convivial) . Mais on est prévenus......
User: LV-426 - 24/03/2008 20:42:11

Je trouve cette scène de début particulièrement forte d'un point de vue émotionnelle. C'est stressant, angoissant et ça fout les jetons ! Et après quand on voit l'équipage se réveiller, on ne peut s'empêcher de se demander comment ils peuvent avoir une telle confiance dans leur vaisseau pour rester à dormir comme ça pendant de longs mois, alors qu'il pourrait se passer mille choses. L'espace est un univers hostile !
User: Nobuko - 24/03/2008 22:41:41

Sauf erreur de ma part (ai-je bien lu tous les posts ?), on n'a pas mentionné la raffinerie. Or, c'est quand même quelque chose, cette plateforme. Elle est peut-être (je dis ce chiffre un peu au hasard) 50 fois plus grosse que le Nostromo. Et, pour sûr, elle est absolument vide de tout être humain....et d'alien (normalement). Donc, le Nostromo, pendant les 75% du film, (tout sauf l'épisode LV426) traîne cet énorme machin -- on pourrait dire "ce poids mort" -- qui n'a pas de réelle existence dans le film, sinon par les formes torturées de son enveloppe extérieure que l'on aperçoit de temps en temps. C'est curieux, cette idée qu'on eu les scénaristes et me réalisateur. Sur un plan strictement économique -- cad en gros, l'essentiel de ce qui se rapporte à l'humain, [u:dc0ea19fb2]si l'on en croit beaucoup d'idéologies modernes[/u:dc0ea19fb2] --, c'est l'objet le plus important du film. C'est ce pourquoi l'histoire est censée se dérouler. C'est pour elle que les sept personnages bossent sur ce vaisseau. Et; en même temps, il ne s'y passe absolument rien, apparemment. Elle est là juste pour rappeler qu'en effet, il y a, dans cette histoire, de l'activité humaine, quelque part. Quelque chose d'éminement industriel (le minerai renvoie à la métallurgie, la sidérurgie, etc... qui renvoient elles-même aux forges, à l'idée d'un homo economicus et "travaillandus" :? Pourtant, elle est aussi glacée que l'espace qui l'entoure.
User: LV-426 - 25/03/2008 14:31:00

Ca en revient à s'imaginer à quoi peut ressembler Thedus, la planète d'où reviens le Nostromo au début du film. On peut l'envisager comme une gigantesque planète minière assez austère sur laquelle doivent travailler des milliers de personnes (peut-être des millions). Les remorqueurs spatiaux doivent faire la navette entre Thedus et la Terre en quasi permanence. Lorsque le Nostromo arrive sur Terre, il doit larguer sa raffinerie en orbite et repartir pour ainsi dire aussi sec avec une autre raffinerie mais vide celle-ci et très certainement un nouvel équipage. Il doit surement y avoir plusieurs remorqueurs de type Nostromo ou peut-être de modèles différents qui effectuent la route entre Thedus et notre système planétaire. En tout cas, ce que l'on perçoit c'est qu'il s'agit d'un travail routinier et ennuyeux, l'équipage d'un remorqueur spatial passant 90% de son temps à dormir. Si je me souviens bien, Fiorina dans Alien 3 était aussi équipée de forges non ? Ca donne une petite idée de ce qu'on l'on pourrait trouver sur Thedus.
User: Nobuko - 25/03/2008 16:43:23

C'est très intéressant. En effet, j'ai la même sensation que le Nostromo est déjà un tombeau, dès le début du film, une sorte de gigantesque monument funèbre, comme une pyramide dans l'espace (la remorque est composée de tour à l'allure presque gothique). La chambre d'hypersommeil fait d'ailleurs penser à une chambre mortuaire (la pièce semble d'ailleurs ornées de motifs très soignés), les cryotubes évoquent des sarcophages (d'ailleurs, si on suit le fil de l'inspiration Kubrickienne du film, les cryotubes du Discovery de [i:97bce3af11][b:97bce3af11]2001[/b:97bce3af11][/i:97bce3af11] sont littéralement des sarcophages autant sur la forme, identique, que sur le fond, puisqu'elle contient des personnages inertes, destinés à mourrir). C'est d'autant plus troublant que le parallèle avec le vaisseau échoué sur LV4-26 est en quelque sorte lui aussi un gigantesque monument aux morts, un tombeau (il devait être une pyramide au départ si je me souviens bien). Le Narcissis, à la fin, est à l'identique du Nostromo, en plus réduit. La première scène d'[i:97bce3af11][b:97bce3af11]Aliens[/b:97bce3af11][/i:97bce3af11] abonde dans ce sens : cette impression que les pirates de l'espace sont comme des archéologues pénétrant dans un tombeau, en en disloquant la porte, en enlevant une épaisse couche de poussière/glace qui recouvre le cryotube de Ripley, sorte de sarcophage d'une Reine qu'on aurait momifiée avec son chat, et qui a travarsé le temps (57 ans, ici). Et ce que j'aime beaucoup là aussi, c'est que Cameron reprend des éléments du premier pour faire écho à la séquence où Dallas, Lambert et Kane explore le vaisseau étranger : les lampes, la respiration, la "brume bleue", etc... Détail intéressant, mais dans [i:97bce3af11][b:97bce3af11]Alien [/b:97bce3af11][/i:97bce3af11]la marche silencieuse du vaisseau dans l'espace laisse une traînée de ténèbres derrière lui, comme si le passage du vaisseau effaçait les étoiles, et toutes sources de lumière. Cet effet sûrement involontaire donne au vaisseau un aspect encore plus sinistre.
User: Omael - 26/03/2008 19:21:49

-J'ai trouvé fort interréssant l'analogie maritime de Nobuko dans Alien. En fait comme en a pu rapporté Canopus, les noms de vaisseaux tel que le [b:eaaef682fb]Nostromo; Sulaco et Narcissus [/b:eaaef682fb]sont des [b:eaaef682fb]bateaux ou villes [/b:eaaef682fb][b:eaaef682fb]portuaires [/b:eaaef682fb]tirés de [b:eaaef682fb]romans de Joseph Conrad [/b:eaaef682fb]. -Pourquois des bateaux? Rien n'est fait au hasard dans les films de Ridley Scott. [b:eaaef682fb]Acheron[/b:eaaef682fb] plus communément appelé Lv4-26 trouve sa racine dans la mythologie : C'est le nom d'un des [b:eaaef682fb]fleuve convergeant aux enfers [/b:eaaef682fb]où les morts doivent traverser à bord de la barc du passeur d'âmes qu'est [b:eaaef682fb]Charon.[/b:eaaef682fb] Ce qui m'a mit la puce à l'oreille :arrow: http://www.planete-alien.net/forum/viewtopic.php?t=273&highlight=conrad Après les interpretations sont possibles, Charon pourrait être le Space Jockey (sa posture allongé dos vouté est visuellement proche d'une petite embarquation) qui conduisit les explorateur vers le royaume des morts, la chambre des oeufs . Visuellement la chambre des oeuf fait elle-même penser à une branche de la rivière des enfers (brûme bleu) Avec ça la dimension mystique de la quadrilogie n'est plus à prouver[size=9:eaaef682fb][/size:eaaef682fb]
User: madzo - 18/05/2008 17:32:33

Magnifique théorie, il est vrai qu'elle colle très bien. On peut donc supposer que nos dieux n'ont pas finit de nous jouer des tours à nous pauvres mortels :D
User: Le Celticant - 18/05/2008 17:35:59

Ce n'est pas une théorie (on est pas dans Ulysse 31 :D ), je reliait seulement les élements comme un puzzle, le rapprochement etant evident, (bateau>fleuve mytologique). Je ne pense pas que l'ont puisse deduire une quelconque théorie sur l'origine des SJ & les xenos à partir de cette métaphore.. [désolé si je m'ecarte un peu du sujet principal :? ]
User: madzo - 18/05/2008 17:54:35

De toute façon, dans chaque film Alien il y a une sorte de dimension mythologique. Particulièrement dans le 3 avec le "dragon" et tout ce qui tourne autour du religieux. l'Alien est comme une créature du diable qui vient prendre les mortels et les transformer en mal (Le facehugger implate l'hôte qui donne naissance par le cassage de la cage thoracique à un Alien).
User: Le Celticant - 18/05/2008 19:59:56

[quote:acb2690bbe="Le Celticant"]l'Alien est comme une créature du diable qui vient prendre les mortels et les transformer en mal (Le facehugger implate l'hôte qui donne naissance par le cassage de la cage thoracique à un Alien).[/quote:acb2690bbe] Ou pas. On peut adopter le point de vue de Golic en disant que l'alien est un châtiment envers la curiosité, l'avidité, l'avarice et la vanité des humains. Supposez un instant que l'équipage de Nostromo, normalement attiré par la carotte des savoirs interdits et poussé par le bâton de la suppression des primes, ait écouté la voix du bon sens et ait rebroussé chemin. Ils seraient encore vivants. Même chose pour Aliens. Je considère l'alien comme la réponse primale et le contrecoup naturel des vices humains, il s'affranchit des pulsions basses comme la cupidité ou l'égoïsme et par-là même il punit les égarés; Il n'est pas souillé par les illusions du remords ou de la moralité!! Ces mêmes illusions qui ont amené l'humain à dvenir une créature veule et stupide. C'est un tueur impersonnel qui ne peut agir par avidité stupide ou par cruauté exacerbée (je précise bien exacerbée, car la questionj de la cruauté chez l'alien n'est pas encore résolue). Au fait, je trouve que Charon, ça le fait comme petit nom pour le Space Jockey! :P Maintenant je vais l'appeler comme ça!
User: Ubbo Sathla - 18/05/2008 22:48:47

Il y a même des psychanalystes qui se sont penchés sur Alien, et ont comparé le xéno au [b:ad7cd8fe26]çà[/b:ad7cd8fe26], qui est dans les théories de Freud une des 3 composantes de la personnalité avec le[b:ad7cd8fe26] Moi[/b:ad7cd8fe26] et le [b:ad7cd8fe26]Surmoi.[/b:ad7cd8fe26] " Le [b:ad7cd8fe26]Cà[/b:ad7cd8fe26], c'’est le pôle [b:ad7cd8fe26]pulsionnel[/b:ad7cd8fe26] de la personnalité, la partie [b:ad7cd8fe26]la plus chaotique et la plus obscure[/b:ad7cd8fe26]. C’est entièrement le domaine de [b:ad7cd8fe26]l’instinctif[/b:ad7cd8fe26], du [b:ad7cd8fe26]biologique qui ne connaît ni règle de temps ou d’espace, ni interdit[/b:ad7cd8fe26]. Totalement inconscient, il est régi et dirigé par le seul principe de plaisir. De ce fait, les choses les plus contradictoires peuvent y exister. Deux aspects le caractérisent : * l’héréditaire ([b:ad7cd8fe26]sexualité et agressivité propres à l’espèce[/b:ad7cd8fe26]), " * et l’acquis ([b:ad7cd8fe26]formes que prendront cette agressivité et cette sexualité[/b:ad7cd8fe26]). L'alien, une entité primordiale, non souillée par la conscience et la moralité...la définition du "çà" colle assez bien avec la description de Ash, je trouve...
User: Vasquez - 19/05/2008 13:47:27

Ubbo> je crois me souvenir du désinterrêt que porte Brett et parker pour la mission, de plus tout l'équipage ne prennent cette exploration comme par obligation* et indifférence. *(Ash rappel dans le briefing une close stipulant l'exigence de la compagnie envers l'équipage, d'effectuer des recherches à partir de relevé révélant la possibilité d'une origine intéligente) .
User: madzo - 19/05/2008 19:57:46

Flute alors! Toutes mes jolies conceptions tombent à l'eau! Enfin bon, ça me permet d'enrichir mon idée de l'alien.
User: Ubbo Sathla - 19/05/2008 22:22:54

[quote:87472e2808="madzo"] *(Ash rappel dans le briefing une close stipulant l'exigence de la compagnie envers l'équipage, d'effectuer des recherches à partir de relevé révélant la possibilité d'une origine intéligente) .[/quote:87472e2808]Exact. Sinon, suppression totale des primes. Et, au cas où Parker n'aurait pas encore compris, , Ash rajoute : "No money". Pas d'argent.
User: LV-426 - 20/05/2008 08:13:56

[quote:7c80f1637c="LV-426"][quote:7c80f1637c="madzo"] *(Ash rappel dans le briefing une close stipulant l'exigence de la compagnie envers l'équipage, d'effectuer des recherches à partir de relevé révélant la possibilité d'une origine intéligente) .[/quote:7c80f1637c]Exact. Sinon, suppression totale des primes. Et, au cas où Parker n'aurait pas encore compris, , Ash rajoute : "No money". Pas d'argent.[/quote:7c80f1637c] Voilà! Enfin de la cupidité! Voilà ce qui fait que les humains surmontent leur aversion! Le pognon! Je suis sauvé! Mes convictions ne sont pas si erronnées! En fait l'alien est tout simplement la plus grosse reserve de symboles du cinema d'horreur, loin devant Jason Voorhees (A ce propos je posterai bien une ptite analyse sur lui). Toutes les visions peuvent cohabiter.
User: Ubbo Sathla - 25/05/2008 20:05:20

Cupidité, le mot est peut-être un peu exagéré. Concernant Parker, je comprends que la perspective de rester plus d'un an à trimer sur ce rafiot pour peau de balle (à part le gîte et le couvert) ne l'enchante guère.
User: LV-426 - 25/05/2008 20:26:05

Ils faut bien comprendre Brett et Parker, ils semble qu'il n'y est pas répartition égal des primes selon eux etant donnée l'importance des tâches qu'ils sont assignés et que les autres membres du Nostro. touchent une part entière. C'est une injustice que les deux mécanos tentent de reparer, enfin de leur point de vue.
User: madzo - 25/05/2008 20:49:57

Je ne pense pas qu'il s'agisse de cupidité... Leur patron leur dit "les gars, faire ce genre de job est prévu dans le contrat que vous avez signé, et si vous ne le faites pas je vous sucre une partie de votre salaire..." T'as pas vraiment le choix dans ce cas. Simple raisonnement de gars qui acceptent parce qu'ils ont probablement tout simplement leurs échéances à payer, leur famille dont il faut prendre soin...comme nous tous. Ils ont besoin de leur salaire et de leurs primes. Y a pas de cupidité dans l'histoire, juste de la survie.
User: Vasquez - 25/05/2008 21:16:34

Encore gourré! Décidément j'suis qu'un boulet! Pourtant y'a quand même des moments où les humains sont pas irréprochables... Enfin j'espère...
User: Ubbo Sathla - 25/05/2008 21:26:33

Non Hubbo , tu as quasiment vu juste, seulement les désignés ne sont pas Parker et Brett mais la compagnie (qui passe l'importance de la mission au dessus des vies humaines pour le$$$ au final).
User: madzo - 25/05/2008 22:27:23

Exact! La cupidité est bien présente, mais de la part de la compagnie dont les membres de l'équipage du Nostromo ne sont que des instrument qui ne savent absolument pas ce qui les attend. Par contre depuis le début, et dans la suite de la saga, la compagnie (puis le conglomérat USM 200 ans plus tard) fait passer les gains possibles bien au dessus des pertes en vies humaines: l'équipage du Nostromo, la famille Jorden puis tous les colons d'Hadley's Hope, l'escouade de Marines, le personnel et les prisonniers du pénitencier sur Fiorina, les cobayes humains de l'Auriga...tous sacrifiables et non prioritaires. Et tout çà pour le fric. Cà, c'est bel et bien de la cupidité, sous sa forme la plus dégueulasse. :evil:
User: Vasquez - 25/05/2008 22:48:51

[quote:fd35fa4fa2="Ubbo Sathla"] Pourtant y'a quand même des moments où les humains sont pas irréprochables... Enfin j'espère...[/quote:fd35fa4fa2]Pas de toute là-dessus. Le film ne livre pas grand chose sur la psychologie des membres de l'équipage. A part le machisme de Parker (et, à un moindre degré, celui de Brett), on ne sait pas bien ce qu'ils "valent" comme êtres humains. On peut estimer que, à l'exception de Lambert -- la seule à être "normale" dans ce domaine -- ils sont tous dotés d'un courage physique supérieur à la moyenne. En dehors de ça, on suppose qu'ils sont ordinaires, c'est-à-dire qu'ils ont leur petite dose d'abjection comme tout le monde. :D Mais on ne s'y intéresse pas spécialement. On peut aussi penser que Parker, malgré ses airs de matamore, est dominé par sa femme.... Madame PARKER : Comment ça, tu ramènes pas de prime ? Tu te paies ma tête ? PARKER : Mais Mimine, c'est pas ma faute.... Madame PARKER : Silence ! etc.... :lol:
User: LV-426 - 26/05/2008 10:33:43

je ne vois pas l'équipage du nostromo comme cupide ! mais plutôt exploités. les deux technictiens on des primes moitié moins importantes que les autres >> ils tentes de revendiquer leur droits comme le feraient des syndicalistes de nos jours. après on leur dis qu'il n'y aura pas de prime du tout si ils ne font pas un détour. dans la mesur où ils n'ont aucunne idée de ce qui les attend, je comprend qu' ils y réfléchissent a deux fois et qu'ils trouvent ça complettement injuste. ils profite de cette opportunité pour négocier une part entière. ça n'est pas vraiment de la cupidité, mais plus une négociation salariale... une tentative d'être autant éstimé que le reste de l'équipage. et dailleurs je trouve que c'est cette foule de petits détails qui contribuent à rendent le personnages crédible et réels. ce ne sont pas juste des routiers de l'espace qui taillent la route et point final. ils ont une vie hors du contexte du film, ils ont leurs problèmes. je trouve qu'on perd un peu cette réalité dans les films suivant. Alien 1 est vraiment un bijoux
User: ornicar - 26/05/2008 11:22:21

Cette réalité est conservée dans Aliens, avec ces marines qui ne font que leur boulot mais qui n'ont pas l'âme suicidaire. Eux aussi se font clairement exploités, alors que ce ne sont pas tous des soldats de métier. (A l'exemple de Hudson : "J'avais plus qu'un mois à tirer et c'était la quille, mais non je vais crever sur ce caillou !")
User: Nobuko - 26/05/2008 14:50:15

oui et non >> en effet la notion de background des perso est conservée dans aliens, mais ils sonne déjà nettement mois réel que dans alien. les marins sont caricaturés (a mon goût) le coup de Apone qui sort de son cryo le cigare au bec, l'éventail de personnalité bien trempées : le beau gars, l'hispanique, le gros dur, la grande gueule, le sergent black pour les cotas a la fois gueulard et cool, le gradé avec un balai dans le cul etc... bref on y crois nettement moins. On se croirait limite dans commando. C’est fun, mais c’est moins réel.
User: ornicar - 26/05/2008 16:17:13

[quote:8b4d8543a6="Nobuko"] Eux aussi se font clairement exploités, alors que ce ne sont pas tous des soldats de métier. (A l'exemple de Hudson : "J'avais plus qu'un mois à tirer et c'était la quille, mais non je vais crever sur ce caillou !")[/quote:8b4d8543a6] Exploiter certainement...puisque la compagnie sait clairement à quoi ils vont être confrontés et pas eux...même les rapports mis sur disquette par Ripley, ok, mais tout à été fait pour la faire passer pour une demi-dingue qui affabule. Voir la conversation entre Ferro et Hudson: "Qui c'est Blanche-Neige?...Boh je sais pas, une espèce de consultante, paraîtrait qu'elle a vu une créature...Ahh putain qu'est-ce que je suis impressionné". Le tout sur un ton bien ironique... De là à dire que ces Marines sont des bleus, non expérimentés, à part Gorman je ne suis pas d'accord. Et justement pas Hudson, s'il n'a plus qu'un mois à tirer c'est que c'est un vétéran en fin de carrière. Au bout d'environ 20 ans on peut prendre sa retraite dans l'armée, et donc assez jeune, surtout si on n'a pas pris toutes ses vacances et permissions et qu'on les a gardées pour mettre les jours de congé à la fin pour finir plus tôt. Quant à Hicks, Drake, Vasquez, Frost, Ferro...on voit bien qu'ils n'en sont pas à leur premier baston.
User: Vasquez - 26/05/2008 16:40:38

Ne pas être un soldat de métier ne veut pas forcément dire ne pas être expérimenté. Nuance ! :wink: Un soldat de métier est une personne qui décide de faire carrière dans l'armée. Un soldat qui n'est pas de métier (donc un appelé en France) ne fait pas carrière mais fait un service obligatoire d'environ un an. En un an tu peux en vivre des choses, surtout dans l'espace. :wink: Et on voit bien que ces marines sont bien trop jeunes pour avoir passé déjà 20 ans dans l'armée.
User: Nobuko - 26/05/2008 17:57:56

OK je comprends ce que tu veux dire avec soldat de métier ou non. Mmh...Apone je dirais qu'il fait dans les 35-40 ans certainement. Et Hicks et Hudson, je les vois plutôt proches de la trentaine que de la vingtaine. Spunkmeyer, Drake ou Vasquez ont l'air plus jeunes. On peut aussi supposer que les Marines Coloniaux c'est comme la Légion Etrangère, tu signes des contrats successifs de quelques années, et à la fin d'une période tu choisis de rempiler ou pas. Je dis çà, parce qu'il me semble qu'il y a vraiment des âges assez différents dans ce peloton. C'est pas homogène.
User: Vasquez - 26/05/2008 18:09:18

De toute façon, les soldats voient tellement d'horreur que leurs visages en sont marqués à jamais. Il est donc difficile de leur donner un âge précis.
User: Nobuko - 26/05/2008 20:42:24

Pour des vrais soldats, ça c'est sûr. En ce qui concerne ceux de Aliens, le plus jeune me semble être Drake, et le plus vieux... Apone. (Sans compter Ripley qui, après son séjour dans la navette du Nostromo, doit frôler les 90 ans!^^)
User: Stephalien - 26/05/2008 20:46:34

Ce sont peut-être des acteurs, mais sils sont sensés représenter de vrais soldats au passage.
User: Nobuko - 26/05/2008 21:55:09

Eh ben on a qu'à se dire qu'ils ont pas vu beaucoup d'horreurs! ^^
User: Stephalien - 26/05/2008 21:58:47

Ils semblent avoir affrontés pas mal de créatures et s'êtres retrouvés dans pas mal de situation pas possible, mais il est clair qu'ils se la jouent pas mal. Cela dit, face aux aliens, ils se révèlent efficace et plutôt maîtres d'eux (sauf Hudson qui panique pour un rien). Le hic vient du fait que l'alien est une créature particulièrement costaud et futée, et que les marines n'ont jamais eut à affronter ce genre de bestiole. Sans compter qu'on leur a collé un lieutenant inexpérimenté et un Burke près à foutre son bordel à la moindre occasion.
User: Nobuko - 24/06/2008 14:05:28

[quote:d98ae2f5b5="Podracers"]Le [b:d98ae2f5b5][color=red:d98ae2f5b5]Nostromo[/b:d98ae2f5b5][/color:d98ae2f5b5] n'est-il pas finalement [b:d98ae2f5b5]LE[/b:d98ae2f5b5] monstre du film ? Avalant les astronautes dans un dédale de couloirs lugubres ? Comment a-t-on pu se soucier aussi peu du bien être des voyageurs de l'espace ? Finalement, le seul lieu plus ou moins "privilégié" par les concepteurs du vaisseau, c'est le couloir menant à la salle des caissons hypersommeil. Là, tout s'éclaire, et on est limite soulagé de voir apparaitre la lumière dans cette partie du remorqueur (même si d'autres pièces "stratégiques" sont éclairées par la suite, bien que la lumière change du tout au tout de signification, lors de la mort de Kane dans la salle à manger par exemple). Même [b:d98ae2f5b5][color=red:d98ae2f5b5]Maman[/b:d98ae2f5b5][/color:d98ae2f5b5], l'ordinateur de bord, fait froid dans le dos. Impersonnelle, [b:d98ae2f5b5][i:d98ae2f5b5]programmée pour trahir l'équipage[/b:d98ae2f5b5][/i:d98ae2f5b5], sa manière de communiquer et d'analyser les évènements (salle de contrôle au début du film, avec les fameux "clicetis" de transmission) est relativement stressante. Comme sa manière laconique d'annoncer à Ripley que l'équipage peut être sacrifiée. Doit-on y voir une référence au film de Kubrick "2001 l'Odyssée de l'Espace" ? L'exterieur du navire est également peu engageant (la musique du film à ce moment indique clairement qu'il y a un problème). La majesté du vaisseau est rendue par son immensité, non par son esthetisme. C'est d'ailleurs d'une certaine [b:d98ae2f5b5]cohérence[/b:d98ae2f5b5] dont manque le Nostromo : amas de tours empilées, on sent que la structure n'est faite que pour l'utilitaire. On se demande presque s'il reste de la place pour un équipage humain. [b:d98ae2f5b5][i:d98ae2f5b5]La façon de passer dans l'image est typique d'un Starwars[/b:d98ae2f5b5][/i:d98ae2f5b5] (par exemple, la fameuse scène d'intro de Episode IV avec le Super Destroyer interminable, annonciateur de mort, a été repris par la suite dans Episode VI et même un peu dans Episode III). Dans Alien, le Nostromo glisse dans l'image presque sans bruit, comme un vaisseau fantôme. La musique à ce moment résonne comme un écho, pour en rajouter davantage sur l'aspect immense et désesperement vide du navire. La présence de l'Alien ne change rien à l'aspect repoussant du Nostromo, bien au contraire. La créature amplifie le sentiment d'insécurité, et la musique enfle dans une sorte de grondement propice à la panique. Qu'en pensez vous ? :D[/quote:d98ae2f5b5] Entièrement d'accord avec toi !!!!!!! :D :D :D :D :D :D Le Nostromo sera acceuillant quand les Aliens le seront ! Et pour Maman... elle me fait aussi peur que le monstre lui-même. Sa voix est sans sentiment... vide de pensée... monstrueuse! Pire que Hal dans 2001 !!!!!! :wink: :wink: :wink: En fait, tu me refais penser dans des termes plus proches à la référence à Freud du film : Maman :arrow: Surmoi Nostromo :arrow: Moi Alien :arrow: Ca Le Nostromo est tiraillé entre Alien et Maman... Et c'est un véhicule NON-HUMAIN, dépourvu de CONFORT :!: C'est l'opposé du Faucon Millenium de Han Solo ou de l'Enterprise de Kirke et Spock. :wink: L'Auriga se rapproche déjà plus d'un vaisseau de Star Wars... un vaisseau normal, quoi! le Sulaco je ne sais pas... entre les deux je dirais... :?
User: Dwayne Hicks30 - 29/09/2008 22:21:28

Tu trouve le Faucon Millénium confortable? Bien qu'il soit impressionnant question vitesse et performance, c'est une vieille barcasse mangée aux mites! :lol:
User: Vasquez - 29/09/2008 22:35:09

[quote:b6ecf64cea="Vasquez"]Tu trouve le Faucon Millénium confortable? Bien qu'il soit impressionnant question vitesse et performance, c'est une vieille barcasse mangée aux mites! :lol:[/quote:b6ecf64cea] Au moins c'est pas un "Enfer ambulant" comme le Nostromo... :wink:
User: Dwayne Hicks30 - 29/09/2008 22:37:22

Bah le Nostromo, sans Alien à bord c'est pas si mal. Bien sûr les zones techniques et les entrepôts sont vieillots et crades, mais le pont A bien qu'il soit impersonnel et un peu froid semble moderne et relativement confortable...
User: Vasquez - 29/09/2008 22:39:48

[quote:eae5ad6437="Vasquez"]Bah le Nostromo, sans Alien à bord c'est pas si mal. Bien sûr les zones techniques et les entrepôts sont vieillots et crades, mais le pont A bien qu'il soit impersonnel et un peu froid semble moderne et relativement confortable...[/quote:eae5ad6437] Quand ça fait pas "hôpital" ça fait Porte de l'Enfer mais à part ça c'est pas si mal mouais... :? :lol: En fait je me demande si Alien n'est pas le film qui imite le mieux les Enfers... ce que les Grecs et Romains craignaient... et les chrétiens d'aujourd'hui, redoutant de s'y retrouver...
User: Dwayne Hicks30 - 29/09/2008 22:52:42

Tu ne crois pas si bien dire. Ce n'est pas un hasard si LV-426 est aussi appelé Achéron...l'autre nom du Styx de la mythologie grecque. Le fleuve qui séparait le monde des vivants des Enfers... :twisted:
User: Vasquez - 29/09/2008 23:19:06