Equipements
Chargeuse

La chargeuse que l'on peut voir à bord du Sulaco est une chargeuse P-5000 Caterpillar utilisée dans à peu près tous les ports spatiaux pour le transport de matériel lourd.
La chargeuse se présente comme un exosquelette aux formes vaguement humaines. Elle soulève des objets dont la masse peut aller jusqu'à quatre tonnes.
Le chassis est fait en acier renforcé et le mouvement des bras est permis grâce à des verins hydrauliques. La chargeuse peut effectuer des virages à 60 degrés. Le moteur fonctionne à l'hydrogène et a une puissance de 65 kW.
L'opérateur agit directement sur la machine avec le mouvement de ses bras et de ses jambes ; des capteurs de force repercutent l'ordre aux servomoteurs de la chargeuse. La chargeuse est aussi equipée d'une lampe à souder et permet de controler à distance les sas de compression d'un vaisseau spatial par exemple.
Pour éviter tout basculement, la chargeuse est stabilisée grâce à un gyroscope qui corrige les desequilibres en faisant varier le centre de gravité de la machine. Pour des charges vraiment lourdes, il est possible d'ajouter un contrepoids à l'arrière.
Les risques sont pourtant loin d'être nuls et une liscence classe 2 est exigée pour pouvoir manipuler une chargeuse dans le cadre d'une mission de l'USCM. La liscence classe 1 requiert 6 semaines de pratique en simulation, la liscence classe 2 recquiert 8 semaines.