Cycles de vie des Aliens
Mutations et processus génétiques
"C'est un bénéfice inespéré du croisement génétique du sujet !"

Mutations chez l'Hôte :


L'hôte survit rarement puisque la naissance de l'Alien entraine habituellement sa mort immédiate. Cependant , certaines obsvervations ont pu être faites, notamment sur Ellen Ripley après sa contamination à bord du Sulaco, mais aussi sur l'exec G.W. Thomas Kane à bord du Nostromo. Ellen Ripley a été infectée par un superfacehugger lors de son retour sur Terre.
On a pu constater que le choc consécutif au crash de sa navette EEV dans les océans de la planète Fiorina161 a entrainé des sequelles notables, comme par exemple d'importantes lésions à l'oeuil gauche (probablement l'eclatement de vaisseaux sanguins). On constate qu'en seulement quelques heures, ces lésions se sont resorbées et ont disparues. On peut extrapoler ce phénomène à la capacité de régénerescence extremement efficace et rapide dont dispose l'Alien. Il semble donc que l'ADN de l'hôte soit modifiées là encore à de nombreux niveaux.


Le seul hôte qui ait survécu à une gestation est le clône numéro huit d'Ellen Ripley (morte 200 ans auparavant) puisque la créature, une larve de Reine, a été retirée chirurgicalement.

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9