Cycles de vie des Aliens
Mutations et processus génétiques
"C'est un bénéfice inespéré du croisement génétique du sujet !"

Mutations chez l'Hôte :


Il reste alors la possibilité que la regenerescence des cellules soit assez rapide pour compenser les phénomènes d'oxydation.


Enfin, le sang du clône 8 est acide, à un degré moindre que celui des Aliens mais suffisant pour detruire des materiaux solides en quelques dizaines de secondes, chose qui n'est même pas envisageable pour un acide minéral pur !
Il est donc clair que l'hôte acquiert un certain nombre des caractéristiques propre à l'espèce Alien mais le cas du clône 8 ne constitue cependant pas un bon exemple car la gestation de la Reine à l'interieur de l'hôte est ici le fruit de manipulations génétiques artificielles (réalisées par l'equipe du docteur Wren).


Il est donc impossible de prédire à quel degré est impliquée la modification de l'ADN humaine via le processus de recombinaison génétique engendrées par l'embryon ; de plus, il s'agit d'une Reine et non d'un spécimen d'Alien "normal".
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9