Cycles de vie des Aliens
Mutations et processus génétiques
"C'est un bénéfice inespéré du croisement génétique du sujet !"

La recombinaison génétique :


D'après les études menées sur les facehuggers et chestbursters issues des gestations humaines de l'Auriga, il devient clair que l'embryon de Xenomorphe montre des capacités bien superieures à celle d'un parasite normal ou l'hôte ne constitue qu'une base à la survie ou à la reproduction du dit-parasite. Dans le cas du cycle de vie de l'Alien, l'hôte subit une modification partielle de son patrimoine génétique dans un délai de moins de six heures ce qui laisse encore de nombreuses questions en suspend. Le pourcentage d'echange entre l'ADN Alien et humaine est également inconnu mais il semble que ces modifications aient pour but principal l'altération du système immunitaire de l'hôte.


Le processus par lequel l'Alien est capable de modifier l'ADN de l'hôte pour créer un bio-environnement viable (et par la suite, une créature adapté au milieu dans lequel a vécu l'hôte) est toujours incertain du fait du manque de données reçues des stations Hadley et Fury161 (sans parler du crash de l'Auriga). Il pourait s'agir d'un processus analogue à ceux qu'emploient les virus mais à un certain degré seulement puisque les virus ne modifient pas les ADN.

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9